Le jardin est un acte de culture :
la nature associée au travail de l'homme permet de le définir comme espace cultivé
non seulement par la main et le corps, mais aussi par l'esprit et le cœur.

Pour une heureuse année 2022.

Après une longue période d’incertitude, la fréquentation des jardins a retrouvé progressivement une nouvelle dynamique et a permis à notre association de reprendre ses visites et ses activités. Ceci, bien entendu dans le respect des gestes protecteurs pour nous-mêmes et pour les autres.

Au cours de cette année 2021, nous avons pu poursuivre notre engagement pour la prise en compte des jardins comme éléments indispensables d’une société harmonieuse.
Dans ce contexte sanitaire très particulier, se sont également développées des démarches relationnelles nouvelles à partir des outils informatiques qui évitent les contacts et économisent du temps de transport. Mais ces modes d’échanges virtuels ne peuvent remplacer la relation directe entre les personnes et avec notre environnement.

Les plus parfaites photos des plus beaux jardins ne pourront jamais remplacer la promenade en plein air dans un espace de verdure. La fréquentation physique des jardins pour admirer la nature et dialoguer avec des amis demeure pour tous indispensable.

En cette fin d’année, nous vous souhaitons de vivre avec bonheur ces fêtes qui marquent l’éternelle reprise de l’allongement de la durée du jour et espérons vous revoir nombreux et en bonne santé pour participer à nos activités.

«Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. »
Pierre Rabhi « Vers la sobriété heureuse » paru à Actes Sud en 2010